Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Quelques mots concernant Pie XII

18 Mai 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

Quelques mots concernant Pie XII

 

            Le bienheureux Pie XI s’est éteint en février. Il est dit que ce saint homme qui condamnait publiquement le nazisme et le communisme avait aux prémices de son agonie, indiqué le moment où les prières devaient être entreprises. Un autre pape devait entrer en scène : Pie XII. Ce fut un pape de longue durée, quelque peu effacé et pas spécialement sympathique. Il avait eu néanmoins le courage de lancer une émouvante objurgation et adresser au monde un appel en faveur de la paix.

Certains devaient s’indigner de la prière récitée par Pie XII, prière traditionnelle depuis des siècles : « Oremus et pro perfidis judeis » et cette indignation était légitime. Toutefois, si l’adjectif « perfidus » est bien à l’origine du mot français « perfide », ce n’était pas le cas au moment de la rédaction de la prière où le mot « perfidis » signifiait « qui n’a pas la foi ». D’où la confusion de ce sens devenait difficile à éviter et même les traducteurs s’y sont trompés. Ainsi, après la Shoah, le pape s’est rendu compte que, mal interprété, ce mot était terriblement blessant pour les juifs, c’est pourquoi cette prière a été modifiée, cependant, dans l’esprit de ceux qui l’avaient rédigée et dans celui du pape Pie XII, expert en langage liturgique, elle n’était nullement offensante.

Accusé par de nombreux historiens d’avoir gardé le silence pendant la Shoah, Pie XII a contribué à aider les juifs cachés dans les institutions religieuses. En 1941, il avait visité sept camps de concentration en Italie et il avait été accueilli par le rabbin Naftali-Fristig-Adler, par l’antique salut biblique : Bénie soit ton arrivée. Il a été retrouvé dans les archives du Vatican une lettre envoyée en 1942, dans laquelle les détenus remerciaient le pape pour les fournitures de vêtements et son intérêt pour leur bien-être physique, spirituel et moral.

Certes, Pie XII n’avait pas un physique de jeune premier, il était particulièrement froid, mais sous cette apparente indifférence se cachait une grande bienveillance.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article