Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Les corrections de Monique : Raymonde Machard

15 Avril 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

Les corrections de Monique : Raymonde Machard 

 

J’avais noté sur mon cahier d’écolière le nom de l’auteur, mais je n’ai pas songé à relever le titre.

La femme sans visage est une femme aux mille visages. – Peut-être l’aimera-t-elle ? — Peut-être l’aimera-t-il ? L’esprit est plus fort que la chair… C’est l’heure du cœur. Les champs magnétiques s’emplissent d’angoisse violette. – Une commotion phénoménale ébranle tous les pores. – La femme qu’on aime !

Le pauvre moine mange de la souffrance par osmose. La femme qu’on aime ! Les nerfs ont cinq sursauts de révolte. – La femme qu’on aime !

Un tremblement tourne en rond ! – La femme qu’on aime !

Le sismographe sentimental est pris de panique. – La femme qu’on aime !

Un bombardement universel bombarde tous les courages. – La femme qu’on aime !

Comme elle est près de lui ! – Comme elle est loin de lui. – La femme qu’on aime !

Le moine gonfle ses poumons d’oxygène ! – La femme qu’on aime !

Le moine tourne, se retourne. – Il stoppe. – Il crie. – Il sue. – La femme qu’on aime.

Le bonheur est à portée de main. – Il marche vers la femme qu’il aime.

Un livre est à ses pieds. – Il renverse le livre. – Il a chaud… etc., etc.

 

Comment peut-on écrire pareilles turpitudes ? Comment un docteur en philosophie peut-il présenter des textes aussi lamentables ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article