Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - U Catenacciu

8 Mai 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Extrait - U Catenacciu

 

— Je dois me rendre dans le cap afin de faire une interview, mais avant cela, j’aimerais aller à Calasima, il est vrai que le village est le plus haut de Corse, mais pensez-vous que son altitude soit la cause de la taille de ses habitants ?

— Cela est possible, mais il ne faut pas oublier que notre île a subi de nombreuses invasions et qu’il est probable que des guerriers goths aient trouvé refuge sur cette cime. C’est la théorie la plus répandue, pourtant il me plait à penser qu’il pourrait s’agir de quelques vestiges de ce que nous fûmes il y a des millions d’années. Dans les temps reculés, la terre était peuplée de géants, les découvertes ont été nombreuses, les ossements de dinosaures font légions, ainsi que d’autres mammifères notamment le plus gros lézard du monde qui avait la taille d’un crocodile. Il en a été de même pour les humains dont on a retrouvé la trace dans différents pays tels l’Amérique, la Chine, le Canada où deux cents squelettes géants ont été mis à jour, dans l’Hérault, sans oublier ces êtres terrifiants, les Indiens de Pantagonie, qui, tout comme nos voisins de Calasima, étaient recouverts de fourrures. Certes, il fut une époque où la peau de bêtes était pour l’homme le seul équipage, mais il est agréable de songer que ces Indiens pouvaient être de lointains cousins de ceux de chez nous. Grâce à sa structure, Calasima a pu échapper à tous contacts depuis les origines, ainsi nous nous trouvons en présence d’une race entachée d’aucune souillure… Comme son nom l’indique, nos « voisins du sommet » sont grands, très grands, ils ont des cheveux blonds, des yeux bleus, et ressemblent plus à de séduisants Vikings qu’à ceux de notre île. Vous avez des relations dans ce village ?

— Pas vraiment, mais je voudrais y faire quelques photos. Y a-t-il toujours les célèbres fileuses ?

— Les cardeuses, les fileuses et avec un peu de chance vous pourrez encore croiser les hommes couverts du pelone, ce manteau horriblement lourd que je ne suis jamais parvenu à soulever. En ce Lundi de Pâques, vous pourrez aussi voir quelques joueurs de scopa. Il faut bien de temps à autre se donner un peu de bon temps.

Maître Albertini était un érudit et bien que sa conversation soit enrichissante, il me fallait prendre congé. Tandis qu’il me raccompagnait jusqu’à la porte, il psalmodiait de précieuses recommandations :

— Calasima est peu éloigné. Si vous vous attardez et que vous ne voulez passer la nuit chez l’habitat, vous n’aurez qu’à revenir chez nous. Mon épouse et moi serons ravis de vous accueillir. Je vous adresse très vite les documents que je détiens sur ce village et si vous écrivez sur Corte et la maison Gaffori, n’oubliez pas de mentionner que Charles et Laetizia Bonaparte l’occupèrent et que c’est à l’abri des murs criblés de balles que fut conçu notre illustre empereur !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article