Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - Enfants de Rois : Les amours de Saint Louis

1 Janvier 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Louis a été sacré roi quelques jours après la mort de son père, il avait seulement douze ans et Blanche eut pour devoir de lui apporter la plus austère éducation. Lorsqu’il approchait de sa vingtième année, la reine rechercha une princesse pieuse et surtout point jolie. Elle voulait donner à son fils le pouvoir de procréer, mais n’acceptait pas qu’il soit épris d’une femme. Elle seule voulait régner sur son cœur et sur son esprit. Marguerite fut choisie, elle avait quatorze ans, elle était douce et modeste, malgré tout, le soir de leurs noces, elle attendit son époux avec la plus grande impatience. Au bout de quelques heures, elle envoya une suivante afin de s’enquérir de cette absence et devait apprendre que le roi était en prière. Elle s’endormit à l’aube après avoir pleuré. La nuit suivante fut pareille ainsi que la troisième, ce fut la quatrième nuit que Blanche lui rappela qu’il devait songer à sa descendance, mais la reine mère resta dans le couloir et lui fit quitter trop vite le lit de la jeune épousée. Marguerite devenait de plus en plus belle, Louis de plus en plus amoureux, ce qui venait accroître la haine et la jalousie de Blanche de Castille qui faisait tout ce qui était en son pouvoir pour séparer les époux, si bien que Louis avait accoutumé un chien à l’avertir lorsque la reine se rapprochait. Le lieu préféré du roi était l’hôtel de Pontoise, car sa chambre se trouvait au-dessus de celle de Marguerite. Des officiers annonçaient la venue de Blanche par un bruit de verge. Il a été dit que les serviteurs du château de Vincennes prenaient cause pour les amoureux torturés. Louis et sa jeune épouse se retrouvaient dans un étroit escalier tournant, et là encore, les huissiers heurtaient la porte avec leurs lances afin qu’ils ne soient pas surpris.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article