Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - Le disciple de belzebuth : La cour de France vue par Léonora Galigaï.

14 Juin 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Mon cher et doux ami,

Je bénis le vieux soudard de Gascogne qui a chargé Fouquet de Varenne d’établir les audacieux relais de poste. Nous pouvons ainsi nous écrire sans avoir recours aux dépêches royales. Mais, abordons vite un sujet plus divertissant : l’autre jour, j’ai surpris une conversation particulièrement savoureuse entre Monsieur de Bassompierre et le duc de Vendôme. Ce dernier a demandé : « — Vous serez sans doute du parti de Monsieur de Guise puisque vous avez baisé sa sœur ? Et il s’est entendu répondre : — Cela n’y fait rien ! J’ai baisé toutes vos tantes et je ne vous aime pas plus pour autant ! » Il ne faut point être trop regardant sur le raffinement de cette cour un peu folle. La reine ne porte plus guère attention ni aux infirmités du roi ni aux manières désolantes dont il use au moment des repas. Le souverain mange gloutonnement et avec abondance et si le précieux Henri III a mis en usage la fameuse fourchette, notre roi ne s’en accommode guère et mange toujours avec les doigts ! La nappe est très vite recouverte de sauce, sa fraise sans cesse maculée et s’il cause des préjudices à la toilette de son épouse, il s’en excuse avec ingénuité. La reine et moi allons souvent dans la maison de Chaillot et suivant l’usage des dames de qualité, nous nous déplaçons le visage couvert. Nous nous rendons également chez Monsieur de Sully qui loge à l’Arsenal et nous nous amusons follement à voir fabriquer les canons. Le ministre a délicieusement aménagé cette place forte et nous offre de somptueux dîners au cours desquels, pour plaire à la reine, il fait le plus souvent la surprise d’un concert.

Extrait - Le disciple de belzebuth : La cour de France vue par Léonora Galigaï.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article