Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Carnaval et Madame Carnaval

6 Mars 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

Les premiers Carnavals n’étaient que des grossiers mannequins qui essayaient maladroitement de sourire du haut de leur fauteuil dressé sur la place de la Préfecture.

En 1878, la Municipalité venait de changer après une campagne électorale plutôt houleuse. Le nouveau maire était Borriglione qui à l’époque représentait la gauche politique. Le Carnaval de l’année lui emprunta ses traits y compris le nez en bec d’aigle qui l’avait fait surnommer le Punciüt. Curieuse façon d’honorer le nouvel élu du peuple. Celui-ci eut le bon goût d’en rire le premier.

L’année suivante, le Carnaval fut affreux et pauvre. Les fonds manquaient et l’opinion publique se fâcha et réclama un peu plus de lustre pour le roi du jour. Le Comité des fêtes fit alors appel à de véritables artistes pour redorer la dynastie décadente. Ceux-ci allaient faire de Carnaval une Majesté Royale et même lui donner une compagne en la personne de madame Carnaval. On s’inquiéta aussi du thème des chars, car si les constructeurs étaient de bons artistes, ils ne savaient pas renouveler chaque année cette étincelle d’imagination qui hisse le travail consciencieusement au rang d’œuvre d’art.

Carnaval et Madame Carnaval

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article