Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - Solenn Tome 2

4 Octobre 2016 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Extrait - Solenn Tome 2

Situé au premier étage d’un hôtel particulier avec cour intérieure et escalier d’honneur, l’élégant appartement offre une enfilade de pièces aux larges fenêtres protégées par des cascades de taffetas et de soieries. Le calme est à l’honneur, la lumière doucement tamisée. Le décor ne ressemble en rien à celui du château de Borotra, le charme est hétéroclite, les objets et le mobilier sont pour la plupart relativement récents. Lisbeth est introduite dans un salon. La multitude de tableaux qui ornent les murs se compose d'œuvres contemporaines aux couleurs vives et contrastées, représentant des femmes froides, inquiétantes, lascives, aux poses provocantes, elles sont le plus souvent quasiment dénudées. Le comte en parle avec chaleur :

— Tamara de Lempicka. Appréciez-vous ce genre de peintures ? En ce qui me concerne, j’en raffole. Je suis fasciné par la synthèse de deux esthétiques a priori parfaitement opposées. Le néo-cubisme, et en arrière-plan, les magistrales recettes de la Renaissance italienne. J’ai connu ce peintre à Los Angeles à une époque où l’art déco était tombé en disgrâce. J’ai acquis de nombreuses toiles, souvent des autoportraits. De toute évidence, ces allégories témoignent du caractère sensuel et mystérieux de cette surprenante artiste.

— Ces compositions sont spectaculaires, dit Lisbeth. Elles confirment de sa grande liberté de mœurs. On a dit qu’elle était lesbienne.

— Comme beaucoup de femmes des années vingt. Elles exprimaient leur libération dans tous les sens du terme, elles se voulaient égales aux hommes, elles avaient jeté les corsets aux orties, elles souhaitaient occuper des emplois, elles s’étaient fait couper les cheveux. Pour en revenir à Tamara de Lempicka, il s’agissait d’une créature à la réputation sulfureuse, prête à toutes les aventures, à toutes les excentricités, elle était parvenue à se forger un style éblouissant de formes et de couleurs, un art glamour parfaitement unique et symbolisant les années folles. Si vous appréciez ce genre de petit chef-d’œuvre, je serai très heureux de vous en offrir. Quelques-uns se trouvent dans cet appartement, mais la majeure partie est entreposée à Borotra dans une aile du château.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article