Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - Certains de la Diaspora : La fin du monde

20 Novembre 2016 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Le Conservatoire de Musique fut un lieu privilégié. C’est une époque heureuse de ma vie. Je travaillais beaucoup mon piano, mes doigts voletaient sur le clavier offrant un jeu très particulier de la main gauche lors de l’interprétation des valses de Chopin. En effet, la première note d’accompagnement ne se faisait pas avec l‘auriculaire, mais avec l’index ce qui apportait finesse et légèreté. Simone Mossé n’avait jamais vu ça. Elle avait tenté de le glisser dans les cours de ses autres élèves, mais elle dut très vite y renoncer.

            Cela était unique.

            À ce moment-là, je devais lire un livre fort intéressant de Georges Henri Gallet. : « Demain sera un autre monde », qui nous parlait du langage des poissons. Cela, je le savais.  

Il était persuadait que nous serions contraints, tôt ou tard, à ingurgiter des algues pour ne pas mourir de faim. Cette perspective ne m’enchantait guère.

            Il programmait la fin de notre belle terre. C’était vraiment pas folichon !

            D’après l’écrivain, la calotte de glace de l’antarctique allait être de plus en plus haute, de plus en plus lourde et allait tout simplement faire basculer la terre, comme une toupie déréglée. Il affirmait que dans les frimas de Sibérie, il avait été découvert des mammouths debout, gelés, l’estomac contenant des aliments non digérés et parfois, ces animaux préhistoriques avaient de l’herbe dans la gueule.

            Cela signifiait qu’une fin avait déjà eu lieu, qu’un autre cataclysme se préparait et qu’il était proche.

            Georges Henri Gallet pensait que nous allions être recouverts par les glaces. Il n’avait pas prévu le réchauffement de la planète. Froid ou chaud, quelle importance ? De toute manière, nous allions tous y passer !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article