Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Anthurium de la Martinique

15 Mars 2016 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

Anthurium de la Martinique

J’ai souvent assuré les rubriques philatéliques pour différents journaux. Les premiers articles, sans doute les plus performants n’ont pas été retrouvés. Mais, je garde toujours l’espoir de leur mettre la main dessus !

La poste vient d’émettre un fort joli timbre représentant une fleur tropicale au charme mystérieux : l’Anthurium de la Martinique.

Originaire des régions chaudes de l’Amérique du Sud, elle fut étudiée par un rédacteur scientifique Édouard André, qui était accompagné dans son expédition par un naturaliste belge du nom de Linden. Partis tous deux pour explorer des contrées mal connues de la Nouvelle Grenade (Colombie), l’Équateur et le Pérou, découvrirent dans les branches d’un ample figuier, la plus belle fleur jamais rencontrée.

L’Anthurium compte environ six cents espèces de plantes qui peuvent être rampantes, grimpantes, dressées ou arborescentes. Toutes recherchées par la qualité ornementale de leurs feuilles et pour l’éclat de leurs fleurs.

Les hauteurs du centre et du nord de la Martinique ont une température idéale pour satisfaire les exigences de cette plante raffinée.

Le bouturage et la plantation ont lieu avant les pluies, en mai et juin, mais la fleur marchande n’est obtenue qu’après cinq ans de soins.

La Martinique compte deux exploitations d’anthurium couvrant chacune dix hectares. Les fleurs sont triées en cinq catégories, enveloppées dans du papier de soie, groupées dans des cartons de huit kilos et expédiées par avion.

Belle illustration de la connaissance, protection et mise en valeur des richesses naturelles. Ce timbre prestigieux est sans doute la préfiguration des Floralies 1973, auxquelles la Martinique donne un cachet original par sa flore somptueuse.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article