Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Festival du livre

7 Janvier 2016 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

Festival du livre

Le charme des Editions Dangles attire mon attention.

Le stand des Editions Dangles est littéralement dévalisé. La cause ? Les volumes sont pour la plupart à un prix fort compétitif et ils traitent le spiritualisme, psychisme expérimental, sciences occultes et conjecturales…

La collection Michel de l’Ormeraie attire une foule de visiteurs. Je n’irais pas affirmer que l’on s’arrache les volumes, mais chacun apprécie ces livres précieux réalisés dans les cuirs les plus fins et les soies doucement moirées…

Je rencontre Paul Émile Victor, qui est un homme chaleureux.

Des amis journalistes me présentent à Hervé Bazin qui est accompagné de sa jeune et ravissante épouse. Que dire de ce personnage ? Est-il peu affable parce qu’il ressemble à sa vipère de mère ? Est-il trop imbu de sa personne pour formuler un simple « Bonjour » ? Hervé Bazin est un être au visage carré, au regard dur sous ses lunettes, aux lèvres minces et dédaigneuses. Si son épouse aux longs cheveux a un visage d’ange et ressemble à une douce princesse, le mari n’a rien du gentil damoiseau. Je n’ai pas entendu le son de sa voix, mais quelle importance. Depuis tout ce temps, je me demande encore comment une femme aussi belle et avenante pouvait subir l’épreuve d’une créature ne possédant aucun attrait, sinon sa quelque notoriété !

Les Marseillais ont-ils la faculté de se reconnaître ? Sans doute, car l’attirance éprouvée pour Robert Laffont a été franche et spontanée. Le bel éditeur n’a pas été indifférent non plus. Sans l’arrivée inopinée de Julien Sarrazin, je suis certaine qu’il m’aurait conviée à un repas aux chandelles. Je devais écrire :

Robert Laffont semble s’être trompé d’adresse, car son physique est plus approprié au Festival de Cannes qu’à celui du livre. Cependant, comme il l’a déjà révélé à la presse, Robert Laffont me confie qu’il a toujours aidé les Marseillais puisqu’il fait pour lui-même. Charmant Robert Laffont. Superbe devrais-je dire…

Enfin, je rencontre Julien Sarrazin qui a abandonné l’édition pour se placer dans les rangs des écrivains célèbres. Il vient de publier Contrescarpe chez Laffont et ne tient pas à en rester là. Cependant, son ouvrage ne connaîtra pas le succès qu’il mérite et les romans de Julien Sarrazin ne seront pas légion.

Julien Sarrazin est un garçon aimable dont le visage buriné reflète les infinies douleurs qui ont jalonné son existence. Il a une voix grave, une parfaite diction, mais son allure me surprend quelque peu, elle est assez semblable à celle de Toulouse Lautrec. Qu’importe. Je suis ici pour écrire des articles et non pour danser le tango ! Extrait de mon article :

Julien Sarrazin est très sympathique. Il démarre sa carrière d’écrivain et il n’a pas encore « la grosse tête », mais j’ai la ferme conviction qu’il ne deviendra pas prétentieux. Il a trop vécu, trop aimé, trop souffert pour s’enorgueillir du succès de son œuvre ! Il conte dans cet ouvrage l’histoire de sa vie que nous connaissons quelque peu pour avoir apprécié le côté chevaleresque de son caractère. Tous ceux qui ont aimé les écrits de sa chère épouse ne manqueront pas de lire les livres de Julien Sarrazin…

C’est le rendez-vous des Marseillais. Je retrouve avec un réel bonheur, Victoria Thérame, qui fait un tabac avec son Hosto Blues, et je fais la connaissance de l’édition des Femmes. Le M.L.F est là ainsi que Gisèle Halimi. Quant à Benoite Groult, elle ne manque pas d’affirmer que : Les femmes n’ont jamais rien obtenu par le silence, la vertu et l’abnégation ! Je suis entièrement de son avis. Le silence, elles n’en veulent plus, et pour cela, elles écrivent, elles éditent.

Aux éditions des Femmes, un livre s’est détaché des quelque trente romans qui viennent de paraître. Ce livre, c’est Hosto Blues. Cet écrivain, c’est Victoria Thérame, Victoria qui est un exemple de courage et de ténacité termine un nouveau roman sur sa vie de chauffeur de taxi. Ce sera un succès comme le précédent…

A suivre…

Festival du livre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article