Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MBGC Editions Monique Bellini

SOUVENIRS DE JEAN SERVAIS ET DE JACQUES CHANCEL.

4 Décembre 2021 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #bonus

 

 

Ce fut également le cas de Jean Servais. Nous le rencontrâmes à la rue Catinat et l’abordâmes avec désinvolture. Il fut également heureux de boire un verre en notre compagnie. Je ne me souviens plus la raison pour laquelle il se trouvait en Indochine. Sans doute pour y effectuer un tournage ? Cet acteur qui campait toujours des rôles de caïd et de menaçants personnages était un garçon timide et effacé. Nous étions surpris de cette métamorphose. Il nous apprit qu’il était né à Anvers, d’une mère française et d’un père Irlandais. Il était élégant, racé, mais son visage exprimait une grande souffrance. Bien que l’on eût dit sur son compte, toutes sortes de turpitudes, j’appris qu’il avait été l’époux de Dominique Blanchard, — après la mort de Louis Jouvet dont elle était la maîtresse — qu’il avait éprouvé une passion dévorante pour Maria Casarès et qu’ensuite il s’était uni à une gentille personne qui devait l’accompagner tout au long de sa vie. Saïgon.

La rue Catinat. Que de beaux souvenirs.

Jacques Chancel et Jean Hougron venaient presque chaque matin déjeuner en notre compagnie. Chancel, personnage de légende, qui avait quitté sa famille béarnaise pour s'embarquer sur un rafiot où il égayait la croisière en jouant de la contrebasse. Fasciné par ce monde, Chancel avait décidé de ne pas le quitter. Il allait devenir animateur Radio France Asie et côtoya les figures de légende, tels Bào Daï et l'impératrice Nam Phuong. 

Les rois faisaient de nombreux voyages. Celui du Cambodge avait offert des médailles frappées d'éléphants au garçon qui le servait, un nommé Parès, et alors que je me trouvais au bureau des renseignements, je vis le souverain s'agenouiller devant un moine bouddhiste afin de lui baiser la main.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :