Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBGC Editions - Monique Bellini

Extrait - U Catenacciu

30 Avril 2017 , Rédigé par MBGC Editions Publié dans #Extraits des livres

Extrait - U Catenacciu

 

Jean-Michel devait m’accueillir avec froideur.

— Pour écrire ces turpitudes, tu n’avais pas besoin de te déplacer, une descente aux archives, et le tour était joué ! Tu faisais quoi lors de la procession ?

— Vous avez pu constater que j’ai relaté des anecdotes transmises par l’instituteur du village !

Il faisait une grimace, tandis que je poursuivais :

— J’ai suivi le cortège et j’ai croisé le Catenacciu, cependant il n’a pas jeté la croix par-dessus les moulins et a continué paisiblement sa route !

Le boss ne disait mot et j’en étais satisfaite.

— Vous m’aviez demandé de faire un scoop et je me suis dirigée vers le clergé. Le prêtre ne m’a pas rabrouée, mais il reçoit la visite de tous les journalistes. Celui du Dauphiné-Libéré est allé passer la nuit devant le couvent de San Damianu, et s’il est revenu transi, il n’a pas aperçu l’ombre d’un pénitent !

J’avais marqué des points. Certes, mon papier sur la procession présentait peu d’intérêt, mais celui préparé par Jean-Dominique allait le laisser pantois.

Il demanda gravement :

— Je veux savoir ce que tu as fait du vendredi soir au mardi matin !

— J’ai passé le week-end à Sartène chez l’hôtelière qui est de Calenzana. Le Lundi de Pâques, je suis allée à Corte chez mes cousins, et ensuite, j’ai pris la direction de Bastia !

Il était pensif et j’étais surprise qu’un homme qui possédait toutes les filles du journal puisse se tourmenter pour une seule, celle qui ne voulait pas de lui.

— Tu es arrivée quand au château ?

— Quelle importance ? L’article est rédigé et je suis persuadée que vous n’aurez rien à redire, quant aux photos, j’en ai rempli douze rouleaux. Si cela n’est pas suffisant, le maître des lieux s’est engagé à les refaire !

Il avait quitté sa place et j’en faisais autant. Je savais que lorsque le boss levait les fesses de son fauteuil, c’était parce qu’il désirait que l’on déguerpisse. Pourtant, s’il s’était rapproché, ce n’était pas dans le but de me voir partir. Il devait se planter devant moi.

— C’est le dernier déplacement que tu effectues ! J’ai souffert de ton absence et c’est moi qui t’ai envoyée dans la gueule du loup. Tu as passé la nuit au château ! Tu as couché avec le seigneur corse ? Pauline, dis-moi la vérité, aussi dure soit-elle. À qui t’es-tu donnée ?

— J’ai suivi votre précieux conseil, j’ai fait l’amour avec le Catenacciu !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article